Solutions hyperhidrose sans interventions chirurgicales

Les chemises anti transpirantes

C’est un nouveau produit développé en Allemagne qui arrive depuis peu en France. Les résultats semblent très prometteurs. Le principe est simple, il ne s’agit plus de combattre la transpiration mais justement de laisser couler. Cliquez ici pour en savoir plus. La sueur est récoltée par des lingettes hyper-absorbantes situées dans une poche sous les bras du tricot de peau. Une membrane étanche fait en plus une barrière avec votre chemise. La sueur n’atteint donc jamais la couche extérieure et il n’y donc plus d’auréoles. Ce système a l’avantage d’être complètement non agressif pour votre corps et ne pose aucun problème dermatologique.

Le patch anti transpirant pour aisselle

Pour combattre la transpiration excessive, une protection telle que le patch anti transpirant peut être une bonne solution. Il existe des produits comme daydry qui se collent directment sous les bras et qui absorbent la sueur. Néanmoins cela ne convient qu’aux hyperhidroses légères car le patch est vite saturé et il faut alors le changer plusieurs fois par jour. Cela évite les auréoles sur les chemises et l’on peut également l’utiliser en complément avec un déodorant anti transpiration.

Les médicaments contre l’hyper sudation

Ils sont vendus en pharmacie ou en parapharmacie. Cela peut fonctionner pour certaines personnes mais il peut y avoir des effets secondaires assez sévères. Il est bien sûr conseiller de demander conseil avant à votre médecin ou à défaut à votre pharmacien. Ces médicaments ont pour nom la Benztropine, l’Oxybutynin ou encore la Propanthéline.

Etiaxil

C’est une sorte de déodorant à bille que l’on se passe sous les bras tous les jours ou tous les deux jours. l’Etiaxil est très efficace pour beaucoup de personnes au moins les premiers jours ou semaines mais son efficacité diminue en général avec le temps. Il est donc conseillé alors de ne plus l’utiliser pendant un certain temps. A noter que l’Etiaxil brûle et qu’il ne faut absolument pas l’appliquer après s’être épilé sous les bras. De nombreuses personnes se plaignent d’ailleurs de rougeurs, de démengaisons et d’irritations en cas de d’utilisation régulière. Il faut d’ailleurs absolument l’appliquer sur une peau bien sèche.

Les déodorants anti-transpirants

En plus des produits précédents, il existe des déodorants plus classiques qui peuvent aussi être efficaces en cas d’hyperhidrose légère. Il y a notamment les déodorants WELEDA à la sauge, le gel SVR spiral, le Narta à l’acti-cuteine ou encore le déodorant Kheops des laboratoires Roc.

La pierre d’Alun

La pierre d’Alun semble fonctionner pour toutes les personnes atteintes de sudation excessive sous les aisselles. Elle ne cache en fait que les odeurs mais l’humidité de la sueur est toujours là et donc les auréoles. La pierre d’alun a pour avantage d’être un produit naturel.

L’ionophorèse

Cette solution consiste à faire passer un faible courant électrique dans un bain d’eau et à y tremper la partie concernée par l’hyper sudation. Cette technique fonctionne bien pour les hyperhidroses plantaires ou palmaires mais est difficilement transposable aux aisselles. De plus les appareils d’ionophorèses coutent chers! Des séances sont aussi possibles chez un médecin pour essayer cette solution.

L’homéopathie

Il existe de nombreux traitements homéopathiques contre la transpiration excessive des aisselles.